Par , le 18 décembre 2011 à 14h11, mis à jour le 18 décembre 2011 à 19h57

Barcelone et Messi terrassent Neymar et Santos en finale

L'issue de la finale tant espérée par tous les amateurs de ballon rond entre le FC Barcelone de Lionel Messi et le Santos FC de Neymar aura tenu toutes ses promesses, malgré une domination sans partage des blaugrana

Partager :
Messi 2

Le Santos FC a beau avoir commencé le match en alignant une ligne de 5 défenseurs, rien n'y a fait. Il faut dire que, même avec David Villa absent, les coéquipiers de Xavi et Iniesta ont été sans pitié en face.


Très vite, les coéquipiers de Neymar et de Ganso ont été dépassé et sont devenus transparents. Il faut dire que quand le FC Barcelone joue comme il a joué cette finale il est presque imbattable. Barcelone s'est contenté, dans un premier temps, de priver le Santos FC de ballon, comme il sait le faire avec cette circulation de balle exceptionnelle qu'on lui connait.

 

Alors que Messi avait déjà adressé un premier avertissement sérieux sur une frappe lointaine, repoussée par Rafael, le Santos FC a craqué à la 17ème minute sur une action d'anthologie. Fabregas adressait une passe à Xavi qui s'est payé le luxe d'un contrôle en aile de pigeon suivi d'une passe dans la profondeur pour Messi, qui conclua d'une petite balle piquée. 1-0 ... et ce n'était que le début.

 

 

Dani Alvès et Fabregas touchent les montants !

 

Dans la foulée Dani Alvès trouva Xavi qui fit la différence sur son contrôle, pour éliminer son vis-à-vis avant de crucifier le gardien aux 20 mètres.

Santos FC espérait rentrer aux vestiaires avec "seulement" deux buts encaissés, c'était sans compter sur Fabregas qui clotûra une action de haute voltige dans la surface. 3-0 à la pause.

 

Messi a brillé ... Neymar a disparu 

 

Un peu plus organisé en seconde période, le FC Santos a réussi à placer deux trois contres en seconde période, mais la défense barcelonaise puis Valdès veillaient au grain. Neymar, transparent en première période, a réussi quelques beaux gestes, dans ce débordement côté gauche suivi de quelques feintes sur Puyol et Abidal ... en vain.

 

Comme pour prouver un peu plus que la comparaison entre Neymar et Messi n'existait pas, la "Pulga" argentine a enfoncé le clou en fin de match en crochetant le gardien avant d'inscrire le 4ème but de cette finale.

 

 

La confrontation entre les deux plus grands joueurs du monde a donc eu lieu, mais dans le monde moderne, le football est un sport qui se joue à 11 contre 11 et à la fin c'est toujours le Barça qui l'emporte !

Vos RÉACTIONS


Les dernières News de Fifa - Coupe du monde des clubs 2012